Arniël, les épreuves de la vie divine

Ô COMBIEN D’ÉPREUVES…

Ô combien il a fallu d’épreuves pour espérer être celui que je voulais être. Et pourtant, tant de souffrances vécues à vouloir changer le monde et la bêtise humaine.

Tant de moments à pleurer et être malmené par les affres de ma propre colère et de ma propre injustice, envers mon être de chair.
À le maudire de ne pas être capable de faire comme les autres, être moins bien que les autres, être trop grand et trop gros, trop évolué pour penser comme les autres.

Toutes ces choses que je me suis faites parce que je voyais ce que les autres avaient et pourtant, tant de choses en moi, tant de merveilles que je n’ai jamais osé regarder en moi-même. Il en a fallu des coups et des insultes et des pleurs, pour comprendre ce que je suis.

Tout cela pour découvrir mon soi divin et mes autres parties, mes vies antérieures et ce que j’ai fait comme erreurs.

J’y ai découvert les falsifications et les limitations multiples auxquels l’être humain était confronté. Tant de formes-pensées se perdant en créant des égrégores et des dogmes de pensées dont pour certain, j’ai participé… 

J’ai retrouvé mon enfant intérieur (mental) qui soufrait de tout ce que je n’avais pu comprendre.

Mon enfant intérieur, je lui ai dit que je l’aimais. Je l’ai aidé à aller mieux, mais les multiples masques que je me suis créés ont été durs à enlever. Surtout le premier, un ami (le premier) qui est parti très loin (un déménagement) quand j’avais 3-4 ans.

ET D’ÉVOLUTIONS…

Cela m’a fait tellement de mal et de déchirement que cela m’a fait voyager hors de mon corps, et mon esprit s’est retrouvé dans les hautes sphères spirituelles, avec des personnes lumineuses qui m’ont dit que je n’étais pas encore prêt.
En revenant à moi, la douleur dans mon cœur était si forte, que j’en ai oublié mon expérience spirituelle vécue.

Plus tard, je m’en suis souvenu et j’ai pardonné à la vie que j’ai détestée, parce que je suis cette vie que j’ai détestée.

Les évolutions en tous genres et les expériences partagées avec des amis, m’ont permis de me reconnecter à ce que je suis de plus conscient de tout l’univers et toutes choses existantes: ce que je définis comme soi essentiel (essentiel) et c’est le plus beau cadeau que j’ai pu me faire, dans toute mon existence. (Je peux vous montrer comment vous reconnecter au vôtre, ne vous en faites point). 

Depuis, je vois la vie avec une telle facilité et tant de choses à apprendre encore, dans ce vaste océan d’infinies possibilités. Merci la vie et la mort de me permettre de faire des miracles. J’exprime enfin ma divinité en mon corps et cela va faire du changement dans et avec tout ceux que je rencontrerai sur terre. Faites comme moi, soyez votre nature divine.
Vous êtes divin, et même plus. Alors passez outre les douleurs et souffrances et pardonnez comme je l’ai fait pour mon être.

Pardonnez ceux qui, dans l’ombre savent et font tout pour que vous n’accédiez plus à votre divinité, et donc pardonnez ceux qui influencent votre vie.
Donnez de la vie en pardonnant tous ceux qui vous ont fait mal est la clé de votre réussite et de votre évolution.
Partagez et pensez la vie que vous voulez. Je ne suis que votre conscience qui vous parle, l’incarnation de l’esprit qu’il y a en vous.

 

~ Arniël, Divinité des vertus, Révélateur de votre Divinité infinie