J’ai un combat

Hier encore je me trouvais ridicule avec ma musique, tenant mon instrument derrière une partition comme une bonne élève sérieuse, sans voix, sans pouvoir, sans utilité. Qu’est-ce que j’allais bien pouvoir transmettre ? Pour quelle raison ? À quoi bon continuer si c’est pour ne rien changer ? 

J’avais oublié que j’avais un combat.
J’ai un combat pour la Grâce et la Disgrâce, l’Harmonie et la Disharmonie, l’Esprit et l’Inconscience, l’Orgasme et la Léthargie, le Plaisir et la Douleur, l’Amour et le Désamour, la Vie et la Mort, l’Ordre et le Chaos. 

J’ai un combat pour la Paix, la sincérité avec Soi et les autres, le bonheur et l’épanouissement de chacun. 

J’ai un combat pour l’Homme qui a oublié qu’il est aussi la Terre, qu’il est aussi un Animal et qu’il se tue en tuant.

J’ai un combat pour tous ce qui souffrent et ont souffert et ne savent pas comment s’en sortir. 
J’ai un combat pour tous les voleurs les violeurs les assassins qui n’ont pas encore trouvé leur combat et s’en prennent aux autres pour leur propre déchirement, j’ai un combat pour toutes les victimes et tous les bourreaux. 
J’ai un combat pour tous les parents qui ont fait mal à leurs enfants qui feront mal plus tard, tous ces parents et futurs parents qu’on a élevé dans un monde qui a perdu sa flamme divine, tous ces parents et futurs parents qui doivent encore se pardonner. 

J’ai un combat pour ce monde qui se détruit et tente aujourd’hui de se reconstruire, ce monde glacé qui cherche à nouveau sa flamme, c’est la Disgrâce qui retrouve la Grâce, la Disharmonie l’Harmonie, l’Inconscience l’Esprit, la Léthargie l’Orgasme, la Douleur le Plaisir, le Désamour l’Amour… La Mort retrouve la Vie et le Chaos retrouve l’Ordre. 

J’ai un combat pour l’Art, l’Art qui apaise et l’Art qui rassure comme une mère tient son enfant, l’Art qui apprend, qui éduque et fait grandir, l’Art qui a sa voix car il est en notre Corps, il est celui qui nous révèle et révèle, qui peut rendre chacun magnifique et vulnérable ; il n’a pas à être inutile. 
Alors la musique, les mots, le dessin et la danse seront ma lame, mes poings, ma force et ma liberté. 

Enfin, j’ai un combat pour tous les combattants qui n’ont pas encore trouvé leur combat. 

Nous sommes tous des guerriers, trouvez votre Patrie en votre Coeur et défendez-la, trouvez votre Essence.

~  Ersae