Multi-dimensionnalité : Multiples parties


I. DIALOGUES INTERNES

  • Vous avez tous déjà entendu quelqu’un vous conseiller de « laisser parler votre cœur » sous-entendu, d’écouter moins votre logique « votre tête » et d’aller plus vers la chaleur humaine…
  • Dans « le milieu spirituel » on vous a surement déjà chuchoté de faire attention quand c’est « votre ego » qui réagit. Des enseignements existent pour comprendre son ego* incitant même à lui donner un nom, pour saisir la nuance dans le discours, dans nos pensées.
  • Vous avez probablement déjà entendu parler de « votre enfant intérieur » plein de médiations circulent, pour « soigner son enfant intérieur »
  • Et vous connaissez tous bien l’image de l’ange et du démon sur l’épaule qui conseillent deux réactions différentes au personnage de dessin animé…

Ce sont des généralités, des concepts presque rentrés dans les mœurs.  Qu’est-ce que tous ces exemples ont en commun ?
= Le dialogue intérieur

Je ne vous parle pas de schizophrénie, ni de ces personnes qui se promènent dans la rue en se parlant toutes seules… Je vous parle de vous. Vous, personne saine d’esprit (et même vous, qui vous pensez « spécial », « bizarre »).
Je vous parle d’une simple observation, d’un fait naturel, se dire que là, dans cette situation particulière, « c’est une partie de vous » qui pense cela, ou ferait ceci… Seulement une partie, sous-entendu: d’autres parties de vous désapprouvent cette pensée ou ferait autre chose ! Et c’est un dialogue intérieur de vous à vous-même.

 

 

 

 

 

 

 

 

– « J’ai pas envie de te répondre !! Mais tu es trop sérieux toujours, c’est pas drôle, je m’ennuis… Viens, on va jouer un peu !! » (Enfant)

– « J’ai envie de l’appeler, de lui parler… » (Cœur)
– « Mais peut-être que je vais déranger… Peut-être que l’autre n’a pas envie de me parler…(Raison)

– « Oh, j’ai envie de m’acheter ça ! » (Démon)
– « Mais, tu sais bien que tu préfères utiliser cet argent pour autre chose… »  (Ange)

D’accord, partie enfant, partie mentale… c’est bien connu. Nous pouvons aussi avoir des parties qui sont par exemple, philosophes, d’autres rentre-dedans colérique, séductrices, sauvages, d’autres communicatives ou d’autres encore réservées, etc.

Voilà quelques exemples des fameux discours intérieurs qui ont lieu constamment, en nous. De nous à nous-même. Ses dialogues sont naturels, tellement naturels que nous les assimilons à nos pensées. D’ailleurs, c’est nous qui pensons, et dans notre tête les infos qui viennent, les informations que l’on traduit pour qu’elles arrivent dans nos pensées, finissent avec « la même voix » à l’arrivée.

Ces voix ne sont pas « extérieures à nous ». Elles font partie de nous. C’est nous. C’est la complexité de notre personnalité. La nouveauté que l’on veut expliquer ici, c’est qu’il est possible de dissocier les « voix ». Pour se rendre compte que « chaque voix », ce n’est pas « juste » une voix dans la tête, ce sont des parties de nous qui existent, qui sont distinctes, qui pensent et vivent avec leur personnalité, leur vécu, leur passé, leur identité.

 

Le film « Vice-Versa » (Inside out), bien qu’il simplifie un peu trop les choses, exprime bien les échanges entre nos parties et comment elles peuvent avoir leur mot à dire.

Vous pouvez rencontrer vos parties en méditation, vous pouvez même avoir un visuel. Pour les détails visuels, cf l’article « Les mondes subtils » (en préparation) et pour un coup de pouce : soins-séance avec Arniël.  ici
Je parle de vraiment les rencontrer, entendre leurs noms, les découvrir, les re-découvrir, les reconnaître, les accepter, discuter avec elles, les comprendre, comprendre leurs points de vue, ce qui les dérange présentement, comprendre ce qui les a blessés et qui continue de vous affecter… Pour évoluer.

 

 


II. POUR QUOI FAIRE ?

En quoi c’est intéressant de distinguer vos parties ? J’imagine bien que vous n’avez aucune envie de devenir fou à « entendre des voix » !

  • Votre réticence vient sûrement de votre peur que ce que vous découvrirez serait étranger à vous-même. … Or c’est faux. Les parties que vous allez découvrir, je devrais plutôt dire re-découvrir, car finalement, vous les connaissez déjà, ce sont déjà des aspects de vous. Elles vous seront familières…
  • Vous avez peur de découvrir ce qu’il y a au fond de vous ? Reconnecter consciemment avec ses parties, c’est les accepter. Et puisqu’Elles sont des parties de vous, les accepter elles, c’est vous accepter vous-même. C’est reconnaître, respecter, briller tout ce que vous êtes.
  • C’est votre libre arbitre. Si vous avez des problèmes, mais que vous pensez que « c’est normal » parce que votre vie n’a pas été simple, parce que c’est humain, parce que la vie est dure. Peut-être que vous êtes convaincus que vous n’avez pas le droit de vous plaindre, puisqu’il y a pire que vous. Peut-être qu’à la rigueur, vous vous êtes trouvé un bon psy qui vous aide, qui commence à décortiquer un peu vos problèmes…  Vous pouvez aussi choisir d’avancer seul dans votre vie, de vous débrouiller sans aide…C’est votre choix. Mais si vous changez d’avis, vous n’êtes pas seuls. Vous pouvez être compris, vous pouvez aller mieux. Le bonheur EST possible, et il est à votre portée. Et nous sommes là, si vous acceptez un peu d’aide de notre part. ♥

 

 

Imaginez chaque partie, comme étant un fil. Sans différencier vos parties, vous vous retrouvez avec un énorme nœud indémêlable, les yeux bandés et les mains attachées dans le dos !
Bon courage pour le dénouement…

III. PARTIES PRINCIPALES 

  • Dans nos parties, il y en a une qui est notre partie la plus incarnée en nous. C’est celle qui représente notre personnalité le plus souvent, qui « se montre » le plus souvent, celle « qui conduit » le plus. C’est elle qui décide. C’est son corps, Elle, en fait, c’est nous, à 50-60% du temps, j’ai nommé: Notre enfant intérieur ! C’est le premier à s’être incarné dans notre corps. Il a une grande place en nous. Sans aucun soin, sans aucune aide – il sera souvent à ressasser les problèmes, les chocs émotionnels, les traumatismes, les angoisses que nous avons vécu dans notre enfance… À côté des blocages, c’est notre partie enfant qui nous motive à faire les choses… ou qui nous démotive et ne nous donne pas envie de faire! C’est lui qui décide, s’il bloque, vous bloquerez aussi… Pour des informations plus détaillées, voir l’article dédié:  https://amour-evolution-univers.com/enfant-interieur/
  • Puis, il y a 3-4 parties (ou plus !) qui sont souvent là, qui remplacent, s’intervertissent avec notre enfant ou qui l’influencent. Nous, c’est elles à 40-50% du temps.

Et il y en a une toute spéciale, que l’on appelle « Soi Supérieur » (Soi Sup’). Elle est la partie qui rassemble en elle toutes les parties. C’est la première à avoir été créée, la première née de nos parents énergétiques. Puis, au fil du temps, elle a voulu expérimenter différemment, être autre chose, prendre des chemins différents. La conscience évolue. L’univers est en constante expansion, n’est-ce pas ? De notre soi-sup se sont « dédoublées » nos parties, à l’image de la division cellulaire ; tout en étant toujours l’énergie de la totalité de nos parties.
Visualisez un arbre. Les soi-sup sont les troncs. Leurs parties sont leurs branches
. Notre soi-sup est constamment connecté à nous-même. Il ne décide rien à notre place, il est notre « guide ». Si vous lui demandez de l’aide, il vous répondra… mais seulement, il faut l’écouter !

Pardon !? « Parents Énergétiques » !? Et oui. « Parents spirituels. » Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. Dans l’astral aussi nous avons des parents, une famille… Souvent, nos parents physiques ne sont pas nos parents énergétiques… (Pour découvrir vos parents énergétiques, il faut avant tout découvrir votre soi-sup et vos partie principales). Nos parties, nos parents (et toutes leurs parties) nos enfants (et toutes leurs parties) sont ce que l’on appelle « NOTRE FAMILLE D’ÂMES » 

Vous êtes en couple? une ou plusieurs de vos parties sont aussi en couple avec la personne que vous aimez ! Je vous l’accorde, ça complexifie les relations ! Surtout les problèmes… C’était déjà compliqué avec UNE personne, là elle a plusieurs parties !?
… Mais non ! Justement, ça explique la complexité des couples humains ! Justement. Quand plein de choses ne vont pas dans un couple, il y a des divergences dans les relations, c’est le gros sac de nœuds !
Dans notre société qui ignore la réalité multidimensionnelle, nous fonctionnons à l’aveugle !
Aveugle devant une porte, nous croyons heurter un mur…

 

~ Chéanayah Écloriëllam, Souveraine de Vérité

 ~  Arniël, divinité des vertus, révélateur de divinités infini 

Commentaires & Questions